Maintenance échangeurs

La remise en état de vos échangeurs de chaleur à plaques !

RDC Productions met tout son savoir-faire à votre disposition pour assurer la maintenance de vos échangeurs à plaques avec le plus haut niveau de qualité possible de manière rapide et efficace.

L’objectif est de restaurer le niveau de performance de l’échange thermique par un nettoyage des plaques et un changement des joints d’étanchéité.

Les étapes de la maintenance : 

1. Démontage

Lors du démontage des plaques d’échangeurs, l’ensemble des informations sur l’état général extérieur et intérieur est reporté dans un document d’intervention. La cote de serrage et un relevé d’arrangement du jeu de plaques sont effectués.

Les plaques sont précautionneusement sorties du bâti et empilées sur des palettes jusqu'à une hauteur maximale de 1 mètre. L’ensemble est ensuite sanglé de manière à parfaitement tenir le chargement durant les manutentions et le transport.

L’intervenant laisse alors au client un PV d’intervention récapitulant l’opération en cours.

2. Transport / Manutention

Les véhicules sont adaptés au poids transportable suivant les modèles d’échangeurs et le nombre de plaques concernées.

Le déchargement est effectué à l’aide du matériel de manutention adapté, jusqu’à 8 tonnes.

Les palettes sont vérifiées et identifiées à nouveau le cas échéant par le magasinier.

3. Déjointage

Il existe plusieurs possibilités de déjointage suivant la nature de l’adhérence entre le joint et la plaque :

  • Joint clipsé ou simple encollage : enlèvement manuel ;
  • Joint double encollage à chaud, colle néoprène ou bi composants : enlèvement manuel après traitement chimique ;
  • Joint double encollage à chaud, colle époxy : enlèvement à l’azote liquide.

4. Dégraissage, détartrage, séchage des plaques

Les plaques sont prélavées si nécessaire à la pompe HP. Ensuite, elles sont chargées dans des paniers et prises en charge par le robot qui va les dégraisser, détartrer, les sécher et les mettre à disposition des opérateurs (voir film ci-dessus). 

Tous les paramètres (pH, T°, durée, niveaux) sont supervisés et automatiquement ajustés.

5. Traitement des eaux / Environnement

L’ensemble des eaux de rinçage est collecté par une pompe via la fosse pour être retraité (ajustement du pH à la soude) avant rejet vers la station d’épuration.

6. Ressuage

Les plaques séchées sont ressuées. Le principe est d’appliquer une fine couche de fluorescéine mélangée à du pénétrant sur une des faces de la plaque à tester.

Les plaques sont ensuite convoyées le temps nécessaire pour que le produit pénètre à travers la plaque.

La lecture est effectuée en cabine UV sur la face dépourvue de pénétrant. Elle est directe, pour identifier les défauts traversants. Le personnel habilité à effectuer la lecture et l’interprétation des défauts débouchants sur les plaques dispose de l’habilitation COFREND N2.

Les plaques percées sont dûment identifiées, photographiées et isolées du lot. La non-conformité est notifiée au client pour décision à prendre.

7. Rejointage

Nous disposons de tables aspirantes pour les solvants et de convoyeurs à bande. Nous utilisons également un robot d’encollage pour les plaques les plus techniques (collage époxy à cuire) permettant une dépose très fine et régulière de la colle pour un résultat parfait et sans bavure.

L’espace de travail permet ainsi de rejointer tous les types de plaques : clipsées ou collées.

Il existe plusieurs possibilités d’adhérence entre la plaque et le joint, suivant le modèle de plaque et les contraintes d’utilisation client (alimentarité, matière des joints, exigences client) :

  • Joint clipsé : mise en place manuelle.
  • Simple encollage à froid : pour des joints clipsés, nous apposons une fine couche de colle au pinceau du côté de la plaque pour assurer une meilleure tenue lorsque les échangeurs sont très fréquemment ouverts.
  • Double encollage à chaud : les joints et les plaques sont encollés, mis sur le convoyeur à bandes, assemblés puis pressés avant d’être étuvés pour une tenue des joints élevée.
  • Simple encollage à chaud à la colle époxy (non alimentaire) : les plaques sont encollées avec le robot, les joints et plaques sont assemblés puis pressés avant d’être étuvés à haute température. Pour une tenue des joints extrêmement exigeante avec vulcanisation des joints et de la colle.

8. Presses et étuvage

L’utilisation des presses et de l’étuve sèche permettent d’assurer la meilleure tenue de colle possible et de respecter le processus de cuisson défini sur la fiche technique de la colle.

L’étuve de 15 m² dispose d’un automate de cuisson avec graphe permettant de garantir une température à cœur sur la durée souhaitée.

Exemple de grapheexemple graphe controle cuisson

9. Gravage et arrangement

Grâce aux relevés d’arrangement faits au démontage des plaques et au plan d’arrangement que nous avons en archives, nous garantissons l’arrangement d’origine avant le conditionnement des plaques.

C’est durant cette étape que nous gravons les plaques pour les identifier (client, date, numérotation...) le cas échéant.

C’est également à cette étape que le contrôle complet du travail effectué est réalisé.

10. Test de mise en eau et sous pression

Nous avons la possibilité pour certains modèles d’échangeurs et sur demande client de réaliser un test d’étanchéité et d’épreuve en nos locaux avant expédition des plaques. Ce test sur demande permet la délivrance d’un PV de contrôle.

11. Emballage et transport

Les plaques sont disposées sur une palette aux dimensions adaptées, en piles régulières en respectant scrupuleusement l’arrangement entre elles. Elles sont orientées suivant le sens du remontage.

Le conditionnement permet le transport en toute sécurité. Les palettes sont filmées en noir pour protéger les plaques d’une exposition à la lumière. Nous utilisons également des palettes aptes au contact alimentaire si nécessaire.

Le transport est assuré par nos soins ou par un transporteur suivant le poids et la distance.

12. Remontage et serrage

Les plaques sont remontées dans l’échangeur suivant les règles de l’art, en respectant l’arrangement d’origine, avec un contrôle systématique de chaque plaque.

Suivant la taille de l’échangeur, le serrage est effectué à la clé à œil ou avec les vérins hydrauliques. La cote de serrage est spécifiée sur le bon de travail, suivant le nombre, le modèle et l’épaisseur des plaques.

13. Validation

Une fois l’échangeur serré à la cote, l’équipe assiste le client lors des tests d’étanchéité pour s’assurer que celui-ci ne fuit pas. A l’issue des tests, un PV d’intervention est remis au client.

Le rapport d’intervention reprenant l’ensemble des informations de la prestation est remis au client après le chantier.

Rejoignez-nous
Inscrivez-vous

Recevez nos dernières actualités, nouveaux équipements et services proposés par notre société.

Demandez un devis
Contactez-nous et bénéficiez d’un chiffrage personnalisé
en fonction des spécificités de votre activité !